La Porte du Conflent

L'Office de Tourisme " Porta del Conflent "
Tél : 04 68 05 76 47
E.Mail : tourisme.rodes@roussillon-conflent.fr 

Horaires d'ouverture
Le lundi de 14h à 17h
Le mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h
Le mercredi de 9h à 12h
Fermé le samedi et le dimanche


 
 
(Office de Tourisme Porta del Conflent)                                         (Accueil de l'office de tourisme)

     
 

Côté Randos :
(divers dépliants disponibles à l'office de tourisme)

- Les gorges de la Guillera : Une merveilleuse balade bucolique et historique qui emprunte en hauteur le lit de la Têt avant de rejoindre l'ancienne sentinelle en ruine du château de Rodès pour redescendre doucement vers le vieux village au beau milieu des agaves et des figues de barbarie.

- Circuit de l'ancien village de Ropidera - ruines de Las Cases : Ce circuit conduit au vieux village de Ropidera. Depuis son abandon à la fin du Moyen-Âge les ruines de cet ancien village sont désignées par les habitants de Rodès "Las Cases".

- Circuit de la chapelle Romane de Sant Pere de Belloc et du barrage : La chapelle de Sant Pere de Belloc est située sur la coline qui domine à la fois la Têt au début du défilé des gorges, le barrage et la plaine de Vinça.

- Cuircuit de Notre Dame de Domanova et Rigarda : Depuis l'office de tourisme prendre la direction de N.D de Domanova. Depuis l'ermitage suivre le chemin de croix, celui-ci conduit à Rigarda. Retour par le cimetière, emprunté le chemin de crête (falaises de Prâts de Roma).

- Circuit des anciennes carrières et de Roca Sarbardanna : Après le pont de la Têt sur la piste DFSI 85 prendre le chemin à droite en direction de l'ancienne carrière de granit.

 

Le village
                                        

Histoire:
Rodès, construit sous l'époque médiévale, faisait partie d'une commune qui regroupait en tout quatre villages: Croses, Conohétes, Ropidera et Rodès. Croses possédait une église dédiée à Saint Miquel. Entre le XIIIe siècle et le XIVe siècle, un regroupement de population s'est produit à cause des guerres de Majorque et aux épidémies de peste en 1348. Rodès disposait d'un hôpital des pauvres. Le nom de Rodès proviendrait de "Roda" qui signifie la roue du moulin en catalan. 

Le blason: 
Le nom de Rodès s'inscrit en lettres de couleur bleu charrue, sur fond doré, fût dessiné en 1980 par Guy Nereau, professeur de dessin, créateur et animateur de l'Alier Rodésien de Peinture. En 1989, une modification a été apportée à ce blason, qui s'est vu doté en bord du chef, de deux drapeaux aux hampes croisées, symbolisant harmonieusement l'union contractée des couleurs nationales française Bleu, Blanc, Rouge et les couleurs catalanes Sang et Or.  Une bannière semble flotter en bord de pointe du blason, sur laquelle s'inscrit sur un fond doré, la maxime catalane "Sempre en Davant", "Toujours de l'avant"; qui exprime le mouvement rotatif perpétuel d'une roue qui tourne, au gré des événements et du tempsqui passe, à la postérité...

 
Ermitage Notre Dame de Domanova :
                              

Au dessus de Croses, sur une colline, une maison seigneuriale fut construite au nom de "Doma Nova", "Maison Neuve", c'était une famille de chevalier-paysan qui y habitait mais construit sur une petite colline, il ne la trouvait pas assez sûre. On décida de construire le château, alors les personnes habitant  Croses quittèrent le village pour aller à Rodès. Par la suite Domanova devint un ermitage. 
 

L'ancienne carrière de granit 

                           

Avec l'implantation d'une carrière de granit en 1915, le petit village de Rodès va devenir pendant 20 ans une véritable petite ville industrielle débordante de vie et d'animation. Le gisement de granit de Rodès, d'une qualité exceptionnelle, est exploité dés 1915 pour paver les rues des grandes villes (Perpignan, Toulouse, Sète, Marseille...), empierrer et macadamiser les routes. Mais la mort de cette dernière est liée au goudronnage des routes à partir fr 1930. Fermée juste avant la guerre, la carrière a laissée des traces importantes sur le territoire de Rodès. 

Le barrage 
                                 

La construction du barrage a débuté au début des années 1970, sa mise en eau s'est effectuée en septembre 1976. Il a été construit pour régulariser le débit de la Têt afin de permettre aux agriculteurs un arrosage régulier toute l'année. Lorsqu'il est plein, il sert également pour l'écopage des canadairs en cas d'incendie. Ses dimensions sont pour la hauteur 55 m, sa longueur 190 m. Lorsque vous êtes sur le barrage, d'un côté vous pourrez admirer la grande étendue d'eau et de l'autre la sortie de la vanne permettant de maintenir un débit constant de la Têt avec tout au fond le village de Rodès.


 

Eglise Notre Dame de l'Assomption 

                                    


Dédiée à la vierge (N.D. de l'Assomption), elle était autrefois placée sous le patronnage des deux saint Jean. Construite sans doute au 12ème siècle, elle fut d'abord chappelle et ne devint église paroissiale qu'à partir de 1571. Elle a été profondément transformée au 17ème et 18ème siècle, avec déplacement du choeur vers l'ouest et transformation de l'ancien chevet en cloche-tour. Outre le maître-autel, oeuvre hétéroclite, on notera le rtable du Rosaire, datant du début du 17ème siècle et composé de panneaux peints saint Dominique et sainte Catherine de Sienne y sont entourés des saints François et Antoine. A signaler également plusieurs autres oeuvres des 18 ème et 19 ème siècle. Ouvert tous les samedis de 15h30 à 16h30.

Les ruines du château

                              

Construit en l'an mille, le château assurait la surveillance de la vallée de la Têt, il contrôlait le passage du Col de Ternère et du canal royal de Thuir (ce dernier alimentait le palais des Rois de Majorque à Perpignan). Antique guetteur du millénaire, symbole de la puissance seigneuriale, rassembleur de la population, le château fut un élément familier de la vie quotidienne. Les habitants s'y réfugiaient à la moindre alerte, il permettait de protéger les récoltes et le bétail. Libre accès. 

Les gorges de la Guillera & le pont d'en Labau 

                                                           

Quelques liens Web sur le village de Rodès


Pour ceux qui ne connaîtraient pas, voici quelques liens intéressants sur l'histoire du village de Rodès (si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à nous les transmettre, nous les publierons sur ce site) :

http://rodes.pagesperso-orange.fr/


http://pyreneescatalanes.free.fr/Villages/Histoire/Rodes.php

Bus à 1€

Vous déplacez en bus ne vous coûte plus qu’un euro, et ce, sur tout le réseau départemental. Pour toute information concernant les lignes, les horaires et tarifs vous pouvez les retirer à l'office de tourisme aux horaires d’ouverture.

Transport Gratuit pour les enfants de moins de 3 ans.